Fucus

 

grès blanc émaillé et latex teinté, dimension variables. 2011

Des matrices crevées, reliées entre elles par une sorte de cordon ombilical. Après avoir tourné des boules, je n’ai pu résister à la tentation de les éclater, une à une, par pression. Tantôt hésitante, tantôt franche et dynamique. Vides, elles sont comme des peaux, parées d’un émail suggérant le boulet. Reliées entre elles par des tubes de latex teinté, le dur et le mou s’entremêlent créant des rhizomes à l’esthétique organique, interrogeant les liens entre les éléments, les tensions et les dépendances.

Rcharlotte 2

 

 

 

 

Previous post
Next post

Comments are closed.